Qui contrôlera le savoir à l’avenir? - FP Grado Superior 2012 - francés A2

Eurpopeana - Pensez culture
Qui contrôlera le savoir à l’avenir ? Alors que la numérisation de la culture humaine s’accélère, les éditeurs et les universitaires ont été amenés à se poser la question. Jusqu’à présent, la réponse la plus vraisemblable était Google. Le moteur de recherche numérise des livres et les diffuse en ligne depuis 2004.
Mais un concurrent est en train d’apparaître. En 2010, Robert Darnton, historien de la culture et directeur des bibliothèques de Harvard, est bien décidé à ne pas laisser une entreprise privée monopoliser l’accès au savoir de l’humanité. Son projet de bibliothèque numérique ouverte à tous devrait être prêt pour 2013. Elle rassemblerait les fonds numérisés des grands instituts de recherche américains, mais intégrerait aussi d’autres supports que le texte –vidéos, musique, films- ainsi que les archives du web conservés par l’association Internet Archive.
Comme dans le cas de Google Books, il s’agit de numériser le patrimoine culturel de l’humanité, afin de conserver les œuvres des auteurs, intellectuels et artistes, et d’en assurer une large diffusion. La différence, c’est que cette bibliothèque ne serait pas gérée par une entreprise privée. Elle serait accessible à tous, partout et à tout moment, gratuitement.
M. Darnton a exprimé pour la première fois son idée lors d’un discours à l’université Harvard : « Ce n’est pas l’utopie d’un prof de fac, assure-t-il. C’est quelque chose de tout à fait faisable. ». Et il continue : « C’est une idée qui trottait dans la tète de pas mal de monde depuis vingt ans. Mais dans le cas présent l’élément déclencheur a été le service Google Recherche de livres. À mesure que le projet Google a évolué il est devenu clair que ce serait une entreprise commerciale en situation de monopole. Un monopole plein de bonnes intentions peut-être, mais pas forcement au service du bien public, car Google rend d’abord et avant tout des comptes à ses actionnaires. »
En Europe, un projet similaire, Europeana (europeana.eu), a été lancé dès 2008. Cette bibliothèque numérique inclut le résultat de la numérisation des différentes bibliothèques nationales européennes. Elle compte à ce jour 20 millions d’objets numérisés et entend atteindre les 30 millions d’ici à 2015.
Courrier International. Février 2012 (texte adapté)

COMPRÉHENSION ÉCRITE


Répondez aux questions suivantes.

1. Donnez un titre à ce document en vous rapportant aux idées principales du texte.
A “La plus grande Bibliothèque du monde, sans Google.”
B “Google n’a pas de concurrent.”
C “Europeana, un projet qui supplantera Google en 2015.”

2. Le texte ci-dessus est
A une interview.
B un extrait de roman.
C un article d’opinion.

3. Le sujet principal du texte est
A la vie et l’oeuvre de Robert Darnton.
B la concurrence d’autres Bibliothèques numériques face à Google Books.
C l’exposition des inconvénients d’une Bibliothèque numérique privée.

4. La phrase de R. Darnton “ c’est une chose de tout à fait faisable ” (quatrième paragraphe) veut dire:
A Que c’est très difficile d’être réalisée.
B Qu’on ne peut pas la mener à terme.
C Qu’il y a pas mal de possibilités de l’exécuter.

5. Par rapport au projet qu’on a envisagé en Europe (Europeana.eu), celui de R. Darnton est
A antérieur.
B postérieur.
C naît en même temps pour s’opposer à Google.

6. La création de la Bibliothèque numérique ouverte à tous de R. Darnton jaillit
A d’un jour à l’autre, lors d’une réunion à l’Université Harvard.
B comme reflet de la création de Europeana.eu.
C comme résultat d’une idée conçue il y a déjà une vingtaine d’années.

7. Google Books numérise et diffuse des livres
A depuis 2004.
B depuis 2008.
C depuis l’apparition de Google.

8. Le but du projet de R. Darnton est
A monopoliser la gestion de bien plus de livres que Google Books.
B créer la plus grande Bibliothèque numérique des États-Unis.
C être au service du bien public.


Cherchez le synonyme des mots suivants parus dans le texte:

9. amenés
A obligés
B acheminés
C dissuadés

10. gérée
A créée
B administrée
C veillée

11. concurrent
A partenaire
B correspondant
C adversaire

12. recherche
A enquête
B investissement
C finance

13. élément déclencheur
A élément qui empêche la mise en mouvement de quelque chose
B élément qui provoque la mise en mouvement de quelque chose
C élément avertisseur

14. atteindre
A espérer
B surpasser
C parvenir à

15. lors de
A au milieu de
B malgré
C à l’occasion de


Choisissez l’option correcte.

16. Qui contrôlera le savoir à l’avenir? C’est la question ……….tout le monde se pose et ……….. la réponse n’est pas du tout facile.
A que ………………que
B que……………….dont
C où………………..dont

17. Google books numérise et diffuse des livres depuis des années. …………… quelques concurrents sont en train d’apparaître.
A Pourtant
B Donc
C Bien que

18. Si Robert Darnton ………………….son idée à l’Université Harvard, Google books ……………de concurrents.
A n’avait pas présenté……………..n’aurait eu pas
B n’avait pas présentée…………….n’aurait pas eu
C n’avait pas présenté……………..n’aurait pas eu

19. D’après Robert Darnton, il est important que cette Bibliothèque numérique……………………par une entreprise privée.
A n’était pas gérée
B ne soit pas gérée
C ne sera pas gérée

20. R. Darnton ne souhaite pas qu’une entreprise privée …………………….monopoliser l’accès au savoir de l’humanité.
A pourrait
B pourra
C puisse

+EXÁMENES RESUELTOS

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...