La revanche des timides - PAU 2003

>Exámenes selectividad francés Cataluña resueltos


Pour Daniel, 34 ans, ses pommettes* ont toujours été source de souffrance et de frustration. Daniel rougit. Beaucoup. Tout le temps. Pour rien. Un sourire, une question, un compliment. Et il ne sait plus ni parler, ni s’asseoir. Du coup, il est devenu un stratège du camouflage: «Il m’est arrivé, raconte-t-il, juste avant un rendez-vous important, de partir en week-end à la montagne pour attraper un coup de soleil. Cela ne m’empêchait pas de rougir, mais personne ne le voyait». Aujourd’hui, Daniel ne se cache plus : «Je suis introverti, dit-il, mais je l’assume».
Ils ne le savent pas encore, mais les timides sont les nouveaux héros du IIIe millénaire. «Les valeurs de notre société se féminisent, il faut montrer sa sensibilité, ses émotions, sa vulnérabilité. Du coup, les timides sont de plus en plus appréciés», affirme le psychiatre Christophe André. C’est une revanche historique pour ces héros très discrets.
A une époque où l’individu exhibe son ego, on réclame, de plus en plus, des pauses, des respirations, des points de suspension. Ainsi, le sociologue David Le Breton préconise une éthique de la conversation «où toute parole est en effet précédée d’une voix silencieuse». Or, qui mieux que le timide sait encore se taire? Qui mieux que lui sait écouter les autres?
Tout le monde, un jour ou l’autre, a éprouvé de l’appréhension au moment de prendre la parole devant cinq personnes, de faire une déclaration d’amour ou de réclamer l’argent qu’on a prêté. «Le sentiment d’être timide vient de l’appréhension qu’on éprouve chaque «première fois», la première fois qu’on danse, parle, ou marche devant les autres», explique le psychiatre Christophe André. «Le manque de confiance en soi, la peur de décevoir, est la source de la timidité, ajoute le psychiatre Frédéric Fanget. Très exigeants avec eux-mêmes, les introvertis recherchent la perfection dans tout». Du coup, ce sont souvent les meilleurs.
Dans le milieu professionnel, la discrétion et le désir de bien faire sont de plus en plus appréciés par les patrons. Le sociologue Jean-Marie Peretti estime que le timide ambitieux mettra peut-être plus de temps à construire une carrière, mais qu’elle sera plus solide, plus durable.
Ne demandez pas aux timides pourquoi ils veulent se soigner, car ils souffrent. Pour le psychiatre Jean-Pierre Lépine, il ne s’agit pas d’abolir la timidité, mais d’en maîtriser les effets. On peut jouir de sa timidité, comme l’a écrit Kant : «Le regard d’une femme suffisait pour m’intimider. Plus je voulais plaire, plus je devenais gauche*. Mais alors, au milieu des malheurs affreux de ma timidité, qu’un beau jour était beau!»
D’après L’Express, 22-28 août 2002
* Pommette : sur le visage, partie supérieure et saillante de la joue.
* Gauche : maladroit, peu habile.

RESPUESTAS

COMPRÉHENSION ÉCRITE

Lisez le texte. Répondez aux questions ci-dessous. Puis recopiez les mots ou expressions du texte sur lesquels se fondent vos répliques.

+EXÁMENES RESUELTOS

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...