En France, le livre n’est pas mort

bibliothèques - livres de poche
Alors que beaucoup prédisaient, il y a quelques années, la «mort du livre», avec l’irruption d’Internet, il demeure, malgré de réelles inquiétudes, le premier bien culturel en France: il représente la moitié des achats culturels des ménages, loin devant les DVD et films vidéo, les CD de musique et les jeux vidéo.
Si les Français lisent autant, alors que leurs rythmes de vie se sont diversifiés, c’est que l’édition a su s’adapter aux évolutions de leurs modes de vie. Ainsi, le livre «de poche», né dans les années 50 pour diffuser à petit prix classiques et rééditions, est devenu un secteur clé, qui représente 25 % des ventes. De nombreux éditeurs lancent des collections de poche permettant un accès au livre pour tous, à des prix démarrant à 2 euros, soit un peu plus que le coût d’un journal.
L’édition s’est aussi adaptée aux habitudes de consommation: aujourd’hui, un livre sur cinq est vendu en grande surface. Il est aussi présent dans les stations-service des autoroutes, les boutiques de jardinage ou autres, et dans les gares et les aéroports. L’allongement du temps de transport quotidien des Français ou la fréquence des voyages contribuent à maintenir un niveau élevé de la lecture.
Dans les médias, le livre continue à faire l’objet de rendez-vous réguliers. Les chaînes de télévision proposent des émissions hebdomadaires, voire quotidiennes consacrées aux écrivains.
Dans la presse généraliste, le livre fait, chaque automne, la une de l’actualité avec la «rentrée littéraire», événement médiatique intense. 2 000 prix littéraires distinguent tous les ans des talents nouveaux ou confirmés.
Enfin, le réseau des bibliothèques publiques permet de toucher dans toute la France plus de 5 millions de lecteurs, dont 35 % d’enfants, à travers des structures municipales ou départementales. Elles offrent un accès – illimité, souvent gratuit - à tous les savoirs.
Nadia Khouri-Dagher 
Label France, nº 69 (1er trimestre 2008)

Compréhension du texte

1.- Indiquez Vrai ou Faux d’après le texte :
a) La « mort du livre » est une réalité en France. Faux
b) Le rythme de vie des Français a changé depuis quelques années. Vrai
c) Le livre de poche est né dans les années 50 permettant l’accès aux livres pour tous. Vrai
d) Les maisons d’édition se sont adaptées aux habitudes de consommation des Français. Vrai
e) Aujourd’hui, la vente de livres est limitée aux librairies. Faux
f) À la télévision il n’y a pas d’émissions consacrées aux livres. Faux
g) Chaque automne le livre fait la une de l’actualité dans la presse généraliste. Vrai
h) Le réseau des bibliothèques publiques permet l’accès illimité et souvent gratuit des Français à tous les savoirs. Vrai

2.- Proposez un titre pour ce texte

Lexique et grammaire

3.- a) Trouvez dans le texte les mots qui conviennent aux définitions suivantes:
a.1.- Couple qui vit en commun: ménage
a.2.- Élément d’un vêtement formant un petit sac et permettant des objets: poche
a.3.- Magasin en libre-service construit sur plus de 400m²: grande surface
a.4.- Qui paraît chaque semaine: hebdomadaire

3.- b) Réécrivez la phrase suivante en remplaçant «les Français» par «un Français»:
«Si les Français lisent autant, alors que leurs rythmes de vie se sont diversifiés, c’est que l’édition a su s’adapter aux évolutions de leur manière de vivre».

3.- c) Réécrivez la phrase suivante en remplaçant le participe présent par une proposition relative:
«De nombreux éditeurs lancent des collections de poche permettant un accès au livre pour tous».
4.- Sujet de rédaction : Lecture et internet (environ 100 mots)
(Voilà quelques suggestions pour vous aider à trouver des idées: en France, internet n’a pas provoqué la disparition du livre. Est-ce que, à votre avis, nous avons la même situation en Espagne? Pour quelles raisons le livre peut-il survivre à l’usage de plus en plus systématique d’internet? Justifiez votre réponse.)

+EXÁMENES RESUELTOS

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...